Je vous invite à explorer le Rapport annuel du Barreau pour constater les progrès accomplis en 2016 relativement à notre mission d’organe de règlementation engagé à protéger l’intérêt public. Je suis heureux des avancées que nous avons faites dans plusieurs domaines, résumées ci-dessous.

Robert G.W. Lapper, c.r. - directeur général
Robert G.W. Lapper, c.r.,
directeur général

Améliorations organisationnelles

Le travail de la Direction de la règlementation professionnelle (RP) porte sur la protection de l’intérêt public, par la résolution et l’enquête des plaintes à l’égard de la conduite, de la compétence et la capacité des avocats et des parajuristes de l’Ontario.

Durant l’année, nous avons pris des mesures pour rationaliser les processus et pour augmenter l’efficacité au sein de la Direction de la RP, menant à la réorganisation de la structure organisationnelle en février 2017.

Les changements clés comprennent un Service de résolution plus grand, capable de mieux trier et résoudre les plaintes plus tôt dans le processus ; une fusion des services de la résolution des plaintes et des enquêtes ; la création d’équipes de contrôle professionnel multifonctionnelles ; la création d’un service de contrôle de la technologie et de la preuve pour améliorer notre capacité à recevoir, produire, gérer et contrôler les données électroniques.

Le Barreau travaille aussi à améliorer le processus par lequel ses politiques sont développées, approuvées et communiquées.

Recherche de l’excellence au travail

Comme organe principal de règlementation, nous voulons être un modèle pour nos titulaires de permis et pour les autres organisations.

Pour la 11e année consécutive, le Barreau a été reconnu comme l’un des meilleurs employeurs de la région du Grand Toronto. Je suis fier que nos efforts pour créer un milieu de travail inclusif et professionnel aient été reconnus. Comme DG, j’ai le privilège et le plaisir de travailler chaque jour avec un personnel remarquable formé de personnes hautement compétentes et engagées.

Pour nous donner un portrait précis de qui nous sommes, le Barreau a mené un recensement sur la diversité et un sondage sur l’inclusion avec le Centre canadien pour la diversité et l’inclusion. La majorité des répondants se sentent inclus au travail, avec une forte représentation de femmes, de groupes ethniques et de personnes handicapées.

Nous avons également mené un sondage sur l’engagement et la participation. Le sondage portait sur la participation comme élément clé pour encourager les personnes à faire de leur mieux chaque jour. En général, les résultats ont montré que nous comptons une main-d’œuvre engagée, fière et positive qui sent que ses efforts font une différence.

Gérer nos ressources financières

Nous sommes engagés à gérer efficacement nos ressources financières.

Après trois ans de cotisations inchangées pour les avocats, et quatre ans de cotisations inchangées pour les parajuristes, nous présenté une augmentation de 50 $. Cependant, nous étions ravis d’offrir aux membres inscrits au régime de prélèvements automatiques du Barreau un rabais équivalent à l’augmentation de la cotisation annuelle.

Je suis sûr que le budget prévu pour 2017 (voir une version PDF du budget 2017) permettra au Barreau de continuer à promouvoir les priorités stratégiques développées par son organe directeur, tout en soutenant ses importants programmes de règlementation dans l’intérêt public.

Améliorer la transparence par la technologie

Nous poursuivons notre mise en œuvre du plan technologique sur trois ans, qui comprend le renouvèlement de notre site Web, une refonte de notre base de données sur les titulaires et un certain nombre d’améliorations au portail du BHC et au magasin du BHC.

Le renouvèlement du site Web du Barreau est en cours pour mieux engager le public, les professions et les intervenants et pour bâtir un outil de communications stratégiques qui soutiennent efficacement le travail essentiel de l’organisation.

L’initiative de la refonte de notre base de données sur les titulaires portera sur la fonctionnalité de nos processus et nos systèmes qui contiennent des données sur nos membres avocats et parajuristes. Le but est d’améliorer l’efficacité du personnel par l’accès à un système central, pour donner aux avocats et aux parajuristes une gamme d’options de libre-service, et pour améliorer l’accès à la justice par nos répertoires publics.

Le portail des titulaires a un nouvel aspect plus uniforme et les fonctionnalités en sont améliorées dans plusieurs sections. Nous avons aussi lancé le magasin du BHC en mai, donnant aux membres une plus grande fonctionnalité et commodité par une plateforme de commerce virtuel.

Initiatives en français

Le Barreau a continué sur sa lancée à fournir des communications et des services en français aux candidats à l’accès à la profession, aux titulaires de permis et au public en vertu de sa Politique sur les services en français et ses règlements administratifs. Il a continué son travail de collaboration avec le commissaire aux services en français en vertu du protocole établi pour traiter des plaintes portant sur les services en français et pour faire des changements pertinents, systémiques et proactifs.

Le Barreau a prorogé son Programme de pratique du droit (PPD) de deux ans en s’engageant à faire un examen exhaustif des exigences d’admission.

Tournés vers l’avenir

En ce début de 2017, je me considère extrêmement chanceux de travailler avec un personnel aussi talentueux et dévoué pour réaliser notre mandat. Nous sommes reconnaissants aux nombreuses organisations juridiques et divers partenaires de la communauté avec qui nous communiquons et dont les réflexions nous sont si précieuses. Je veux aussi reconnaitre et remercier nos conseillers et conseillères et notre nouveau trésorier, Paul Schabas. Sous leur gouverne, je suis sûr que le Barreau continuera à s’acquitter de son obligation de règlementer les professions dans l’intérêt public dans un paysage juridique de plus en plus dynamique.